Plume d'Apolline

Quelques mots, quelques photos, quelques idées qui passaient par là

03 novembre 2014

... un débarcadère, une petite fille en bleu, une demeure en granit sombre...

Firefox_wallpaper

Posté par LeCroisic à 21:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    très beau tableau

    je crois reconnaître la petite fille en bleu

    Posté par zabou6231, 04 novembre 2014 à 11:49
  • Le lecteur-spectateur est moins marqué par l'analogie entre le titre du billet et la représentation picturale qui l'accompagne que par l'écart généré par la mise en perspective des deux. Les points de suspension laissent, en effet, planer l'ombre questionneuse de la locutrice.

    " ... un débarcadère, une petite fille en bleu, une demeure en granit sombre..."

    Hormis l'élément absent du cadre du tableau (la "demeure en granit sombre"), le terme "débarcadère" étonne.

    Mais revenons un instant sur les éléments concordants de l'analogie. Une petite fille en bleu, droite et sage, à laquelle, très probablement, la locutrice s'identifie. À portée de main, un oiseau en cage figurant, de manière métaphorique, une liberté inaccessible. Sous la cage, une valise, témoin du déracinement que doit parfois affronter l'enfance.

    Au-delà de cette perspective première viennent s'agglomérer des éléments propres à la locutrice. Si le lieu représenté par le tableau est bien un "débarcadère", il est, aussi, parallèlement et par voie de conséquence, un "embarcadère". Le spectateur a, devant les yeux, une petite fille en partance pour un ailleurs dont il n'est pas possible d'estimer s'il comblera ou non ses attentes. Cependant, la locutrice utilise le terme "débarcadère" pour désigner le lieu. Entend-t-elle par là manifester le fait que l'existence vécue se résume à une somme de départs et d'arrivées ? Que l'individu embarqué se trouve invariablement débarqué et contraint de s'embarquer à nouveau, sans point durable de stabilité, de fixation ? Quant à la "demeure en granit sombre", absente du tableau, qui se présente comme le point de fuite d'une quête, elle semble bien augurer la perspective d'un enracinement familial.

    Merci pour ce partage !

    Posté par jfmoods, 06 novembre 2014 à 13:27

Poster un commentaire