Plume d'Apolline

Quelques mots, quelques photos, quelques idées qui passaient par là

15 décembre 2009

Eloge du sapin de Noël

Habité par une mystérieuse prescience, le petit sapin d’élevage comprend très tôt que son destin est déjà scellé, que jamais il ne s’élancera vers les cimes au plus près des étoiles. Les seules qu’il verra peut-être, seront factices et ne brilleront que quelques soirs.

Loin de courber la tête, il pousse avec vigueur et apprécie le regard connaisseur de son éleveur et futur bourreau, lorsque ce dernier le caresse pour apprécier ses qualités de futur sapin de Noël.

Un matin enneigé, le bruit des tronçonneuses vient troubler le silence qui règne dans le dortoir en plein air des sapins destinés au grand soir.

La douleur est intense et brutale quand le petit sapin s’abat sur la terre gelée ; il est habillé d’un filet du même vert que ses aiguilles et jeté sur une remorque attelée à un tracteur. Arrivé au village, il subit la première humiliation de sa première sélection.

Il est couché dans un conteneur sombre, il sent la présence de ses autres frères de malheur ; un long voyage commence. Il essaie de retenir sa sève car il devine que ce dernier effort ne sera pas vain. Il le souhaite, il l’espère ! Revoir la lumière, sentir l’air frais à nouveau dans ses ramures.

Les portes s’ouvrent, on le saisit à nouveau et un vertige s'empare de lui. Il est palpé sans ménagements et se retrouve debout dans un endroit lumineux certes, mais sans l'odeur unique de sa montagne. Il ne compte plus les jours, ni les nuits….

Et puis, il y eut cet après-midi, le plus beau de sa vie. Ce petit bout d’enfant, plus petit que lui, avec ses grands yeux verts lumineux, qui de sa menotte gantée de rouge l’a caressé et ensuite a collé sa frimousse contre lui pour le respirer….puis il y eut l’arrivée dans une maison chaude et parfumée, des cris joyeux, des rires. Il y eut ces parures scintillantes, ces bougies, ces paquets à lui confiés……et ces chants, si proches de l’essence même de son existence.

Mourir fut si doux sous le regard vert de la belle enfant...

Posté par LeCroisic à 21:05 - Petits mots par ci - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • très bien écrit


    bisous

    Posté par Baldr, 16 décembre 2009 à 02:54

Poster un commentaire